Guinée : l’étau se resserre autour du chef de l’État

Guinée : l’étau se resserre autour du chef de l’État

Alors que les partisans d’une nouvelle constitution mobilisent pour les scrutins du 1er mars prochain, les appels au respect des règles du jeu démocratique viennent de plusieurs coins du monde, notamment de Strasbourg où se trouve le siège du parlement européen. Les élus du vieux continent ont formellement pris position en faveur du front national pour la défense de la Constitution (FNDC) déterminé à faire plier Alpha Condé dans son élan de s’octroyer un troisième mandat.

Dans une résolution adoptée ce jeudi, les députés européens ont exprimé leur rejet de tout projet de modifier la constitution du pays en ce qui concerne la limitation du nombre de mandats présidentiels en Guinée. Ils ont réaffirmé avec force « qu’une démocratie saine doit respecter l’Etat de droit et toutes les dispositions constitutionnelles, y compris une éventuelle limitation du nombre de mandats présidentiels. Strasbourg invite donc le président Alpha Condé à respecter la constitution du pays, et en particulier son article 27, qui stipule que la durée du mandat du président de la République est de cinq ans, renouvelable une seule fois.

   Envoyer l'article en PDF   
Categories: Politique

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/0/d573822859/htdocs/clickandbuilds/LePointPlus/wp-content/themes/novomag-theme/includes/single/post-tags.php on line 4

About Author

Write a Comment

Laisser un commentaire