Front contre la réforme constitutionnelle : Sekou Koundouno interpelle les services de sécurité

Front contre la réforme constitutionnelle : Sekou Koundouno interpelle les services de sécurité

Alors que le chef de l’État tient à son projet de nouvelle Constitution, ses opposants ont promi de tout mettre en œuvre pour empêcher la tenue d’un référendum, qui ouvrirait la voie d’un 3e mandat pour Alpha Condé. Pour relever ce défi, le responsable de la planification du FNDC a annoncé que plus rien ne sera comme avant.

« Nous arrivons à terme de nos manifestations pacifiques. Monsieur Alpha Condé et son clan mafieux ont six jours pour renoncer à cette imposture et pour revenir à des meilleurs sentiments », a déclaré Sekou Koundouno, au terme de la marche de « l’ultimatum », organisée ce lundi 06 janvier à Conakry.
« Des actions d’envergure sans précédent seront lancées à partir du 13 janvier 2020. On ne peut pas permettre à une minorité de faire ce qu’ils veulent dans une inégalité totale », prévient -il. Et d’ajouter , « il n y aura pas d’élections truquées.»

Conscient de la difficulté de la lutte en cours et des conséquences économiques sur le quotidien des populations, le responsable de la cellule balai citoyen demande à chacun de s’approvisionner . Sekou Koundouno a également appelé à boycotter les médias d’État et il en a profité pour résoudre la grosse inconnue. « La police et la gendarmerie ont le choix d’être avec le peuple ou d’être avec monsieur Alpha Condé », dit-il.

Aïcha Souare

   Envoyer l'article en PDF   
Categories: Politique

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/0/d573822859/htdocs/clickandbuilds/LePointPlus/wp-content/themes/novomag-theme/includes/single/post-tags.php on line 4

About Author

Write a Comment

Laisser un commentaire