L’État guinéen, ou le symbole de tous les maux ? (Opinion)

L’État guinéen, ou le symbole de tous les maux ? (Opinion)

Il y a lieu de dire que nos institutions souffrent gravement de légitimité populaire. Cela est forcément dû aux caractères égoïstes d’ ALPHA CONDE et son gouvernement mais aussi le manque de transparence et de clairvoyance dans la gestion des affaires publiques. Et ce n’est pas les marchés gré-à-gré qui me diront le contraire, dans la mesure où, c’est le seul et unique moyen d’obtenir des marchés publics.

L’appareil étatique est tellement défaillant, qu’il est quasi impossible d’obtenir des services publics sans passer par ce que l’on appelle souvent dans notre pays “la recommandation.” vous ne pouvez jamais imaginer à tel point, il est important d’avoir un homme dans le système pour pousser ou booster vos besoins les plus élémentaires. Chose qui conditionne de facto le repli identitaire ou le clientélisme au détriment du droit et des lois de la république. Ce n’est pas par hasard que le porte-parole de l’opposition est devenu le porte voix du gouvernement, je nomme aboubacar sylla.

L’État est totalement absent, là où, il doit et devrait être, c’est à croire, à une démission de son premier rôle. N’est-ce pas? à l’État d’assurer les services socio de base ( la sécurité de tous les citoyens y compris les citoyens de ratoma, l’éducation et la santé pour tous) .

Aujourd’hui, la réalité peut être perçu comme rébarbatif, difficile à supporter si l’on ne sait pas vraiment où l’on va. Si l’on a pas de direction, si l’on érige l’émotion en raison.

Très malheureusement Le gouvernement guinéen a sa tête Ibrahim kassory fofana est iconoclaste et surtout émotif. Ils balisent des chemins pour n’importe quel opportunistes comme le ministre de la sécurité Albert damantang qui s’oppose et fustige l’opposition dans sa forme plurielle. On lui donne la force sans réserve pour qu’il accède a ses objectifs personnels sans même tenir compte de ces obligations.

Croire qu’Alpha Condé et l’unique solution est une naïveté qui n’a pas de limite.

La force ne viendra que, par nos structures, nos institutions, là où, la voix d’une seule personne ne compte pas et ne comptera pas. Il nous faut absolument la synergie des pensées et d’action pour tuer l’égo volatile qui sommeil en chacun de nous, histoire de garder en veille l’esprit citoyen, face à cette barbarie policière !

Il est important de noter l’incohérence et l’incompétence de ce gouvernement, après avoir autorisé une marche pacifique, appelée par le FNDC, ils n’ont pas hésité de réprimer dans le sang et tiré sur une voiture de presse comme pour dire, que personne n’est à l’abri de la sauvagerie qu’ils nous ont fait subir hier, en tirant à bout portant sur nous !

Mamadou Aliou pandje Baldé ,
pandjepandje@gmail.com

   Envoyer l'article en PDF   
Categories: Point de vue

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/0/d573822859/htdocs/clickandbuilds/LePointPlus/wp-content/themes/novomag-theme/includes/single/post-tags.php on line 4

About Author

Write a Comment

Laisser un commentaire