La Guinée doit refuser le désordre institutionnel

La Guinée doit refuser le désordre institutionnel

Lorsque le 28 septembre 1958, les pères de l’indépendance se sont mobilisés pour dire ‘’ NON ‘’ à la colonisation, les filles et fils de ce beau pays étaient conscients que la seule lutte dont un Homme peut mener avec fierté est seule destinée à nous débarrasser de toute sorte de domination et offrir à chacun la possibilité de vivre sur un territoire respectueux et égalitaire. N’est-ce pas cette Guinée nous réclamons tous ?

Sans risque de me tromper, je crois que chaque réponse est un ‘’ OUI ‘’, nous avons juste un léger souci. Il s’agit de la méthode employée. Cette difficulté est due au fait que les Guinéens ne se font plus confiance et ils y croient moins en l’avenir de ce pays. La faute ? aux graves dysfonctionnements que nous enregistrons depuis les premières heures de la fin de la colonisation. Les différents dirigeants que nous avons eus se sont trompés de priorités et avec le temps, ils ont perdu de vue l’essentiel. Aujourd’hui, la Guinée manque de tout sauf une administration corrompue, d’acteurs politiques moins brillants et une société civile qui cherche à se reconstruire. Mais cela ne justifie pas la folie qu’a un certain groupe de sacrifier le peu d’acquis démocratique obtenu grâce à l’appui de la communauté internationale.

Les polémiques sur l’avenir politique du président Condé nous font perdre du temps. Ce qu’on aurait dû faire, c’est de poser un débat sur la situation de la gouvernance : savoir l’état de nos finances publiques, du fonctionnement de nos institutions, être informés par rapport à l’exploitation de notre sous-sol, bref, de l’avenir du pays. Dans un pays où les populations savent ce qu’elles veulent et ce qui est bien pour les futures générations, on fait en sorte que les lois ne souffrent d’aucun manquement. Car ce sont ces lois qui garantissent la stabilité et la justice sociale. A ce propos, on a encore du chemin à parcourir.

Il est urgent que les acteurs politiques sortent de ce jeu de dupes. Que chacun mette son intelligence au service de la patrie. Ce pays a connu beaucoup trop d’années noires. Il ne faut pas en rajouter. Dans les couloirs de la présidence, tout comme dans les rangs du gouvernement, de l’administration fortement partisane et surtout au RPG arc en ciel, s’il y a encore des gens qui aiment le président Alpha Condé et qui caressent le rêve de lui voir sortir grand, le meilleur cadeau à lui offrir serait de faire en sorte qu’il renonce à se maintenir au-delà de la fin de son dernier mandat. C’est une question de principe, pas d’humeur.

Ceux qui ont tenté avant lui, ont tous échoué et ont laissé des Etats en faillites. Les cas de la Libye, du Burkina Faso sont illustratifs. Il faut nous faire l’économie de telles crises. Ça y va dans l’intérêt de tous les Guinéens. La République doit prendre le dessus.

Aliou Baldé
+224 628 006 243 / contact@lepointplus.info

   Envoyer l'article en PDF   
Categories: Point de vue

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/0/d573822859/htdocs/clickandbuilds/LePointPlus/wp-content/themes/novomag-theme/includes/single/post-tags.php on line 4

About Author

Write a Comment

Laisser un commentaire