Journée du cancer de l’enfant : réduire ce fléau avec de meilleures données

Journée du cancer de l’enfant : réduire ce fléau avec de meilleures données

Des données de qualité sur l’incidence du cancer et la survie des enfants sont essentielles pour mieux comprendre et combattre la maladie, a souligné vendredi le Centre de recherche international sur le cancer de l’OMS (CIRC), à l’occasion de la Journée internationale du cancer de l’enfant.

Selon le CIRC, quelques 215.000 cancers sont diagnostiqués chaque année chez les enfants de moins de 15 ans et 85.000 autres chez les adolescents âgés de 15 à 19 ans.

Incidence inégale

Dans les pays à revenu élevé, 80% des patients peuvent être guéris.

Toutefois, avec le manque de sensibilisation, d’infrastructures médicales ou d’installations de diagnostic et de traitement efficaces dans les pays à faibles ressources, la proportion d’enfants qui meurent du cancer peut être quatre fois plus élevée que dans les pays riches.

Le manque d’infrastructures et de registres de qualité dans de nombreux pays à faibles revenus se traduit par le fait que les données décrivant le fléau du cancer chez l’enfant sont trop rares.

Par exemple, les données portant sur l’incidence du cancer ne sont disponibles que pour 5% de la population infantile totale en Afrique, et l’on ne peut mesurer la survie que pour une fraction encore plus faible de la population.

Le pays de résidence est ainsi le meilleur prédicteur de l’issue de la maladie chez les enfants atteints de cancer.

Le cancer demeure rare chez les enfants, d’après le CIRC. Les enfants souffrent également de types de cancer différents des adultes. Près de la moitié sont des cancers des cellules sanguines (leucémies et lymphomes), les autres tumeurs malignes les plus fréquentes étant des tumeurs du système nerveux central et les tumeurs qui se développent à partir des tissus embryonnaires.

Une initiative mondiale en faveur des enfants

Pour mieux comprendre et combattre la maladie, le CIRC s’est associé à la récente Initiative mondiale de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour la lutte contre le cancer chez l’enfant.

Cette initiative vise à réduire les inégalités en matière d’accès à un diagnostic et à un traitement de qualité, et à améliorer ainsi l’efficacité du traitement pour tous les enfants, et notamment ceux qui vivent dans des pays aux ressources limitées.

L’initiative de l’OMS vise à atteindre un taux de survie d’au moins 60% pour tous les enfants atteints de cancer dans le monde d’ici à 2030, soit un doublement du taux de guérison actuel. Cela permettrait de sauver un million de vies supplémentaires au cours des dix prochaines années.

Dans le cadre de l’Initiative mondiale, les travaux du CIRC vont permettre d’identifier les obstacles et les défis que pose l’enregistrement et de proposer des approches pour améliorer la qualité des données dans les registres existants, notamment concernant les enfants.

« De nombreux pays n’ont pas conscience de l’ampleur du fléau du cancer […]. Le manque de données de qualité empêche les gouvernements d’identifier des politiques de santé publique efficaces et de répondre aux besoins des patients », a déclaré la Dr Elisabete Weiderpass, Directrice du CIRC.

Le CIRC compte élaborer un rapport technique pour orienter l’expansion de l’enregistrement des cancers chez l’enfant. Il expliquera le rôle des registres, les méthodes de recueil, le contrôle-qualité, la diffusion et l’utilisation des données.

Le CIRC contribue également à l’évaluation du coût des actions nécessaires au niveau national, ainsi que du coût de l’absence d’action.

Avec Onuinfo

   Envoyer l'article en PDF   
Categories: International

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/0/d573822859/htdocs/clickandbuilds/LePointPlus/wp-content/themes/novomag-theme/includes/single/post-tags.php on line 4

About Author

Write a Comment

Laisser un commentaire