Guinée : l’impossible fin de transition

Guinée : l’impossible fin de transition

Il y a un an, les électeurs étaient appelés aux urnes pour renouveler les conseils communaux, de districts et de quartiers. Normalement, les élections devaient se tenir au plus tard six mois après l’organisation des élections législatives de 2013. Scrutins, également tenus dans la douleur après la mort de plusieurs dizaines de jeunes opposants et d’énormes destructions de biens privés. Ce fantôme démocratique est le visage même des intentions dictatoriales du président Alpha Condé, dont l’unique objectif est de détourner la difficile marche vers la liberté de penser et de choisir.

La farce électorale du Dimanche, 04 février 2018 avait pour seul objectif de présenter la Guinée comme un pays bien portant. ‘’ Un pays qui n’a pas besoin d’un soutien extérieur pour résoudre ses problèmes.’’ Rien de tout ça ne s’est confirmé. La Guinée sous Alpha Condé est un pays qui étonne et préoccupe à la fois. Car pendant ces huit longues et difficiles années les Guinéen –n-e-s ont été soumis à toute sorte d’épreuves. Le pire, c’est qu’on ne sait même pas où et comment faire pour retrouver le bout du tunnel. Tellement que les dirigeants ont corrompu notre environnement.

Les difficultés liées au respect des lois de la République, surtout, lorsque cela concerne les échéances électorales et le fonctionnement des institutions sont montées dans le seul but d’éloigner le pays et ses habitants de l’essentiel. Il doit être clair pour tous qu’Alpha Condé n’incarne plus aucun espoir. Depuis 2011, il nous fait tourner en rond parce qu’en fait, il n’a ni la volonté, ni les moyens de développer la Guinée. Ses discours de bonnes intentions et autres promesses ne sont que des illusions électoralistes. Ne nous méprenons pas !

On nous a beau demandé ‘’ la patience et la culture de la tolérance. ‘’ C’est une autre grosse arnaque. J’ai envie de dire que les Guinéens ne sont pas violents et ils ne se détestent pas. Les tensions actuelles sont voulues et conditionnées par ce régime d’incompétents, dont la survie dépend uniquement des crises permanentes. Ce n’est donc pas une surprise de constater et de vivre dans cette désorganisation institutionnelle. L’impossible fin de transition n’est pas un accident démocratique. Telle est la volonté du tyran !

Amadou Sylla

   Envoyer l'article en PDF   
Categories: Point de vue

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/0/d573822859/htdocs/clickandbuilds/LePointPlus/wp-content/themes/novomag-theme/includes/single/post-tags.php on line 4

About Author

Write a Comment


Warning: Illegal string offset 'rules' in /homepages/0/d573822859/htdocs/clickandbuilds/LePointPlus/wp-content/themes/novomag-theme/functions/filters.php on line 199

Warning: Illegal string offset 'rules' in /homepages/0/d573822859/htdocs/clickandbuilds/LePointPlus/wp-content/themes/novomag-theme/functions/filters.php on line 200
<