Alpha Condé ‘’ Kaporo-Rails est une plaie ouverte qui n’est pas encore refermée ‘’

Alpha Condé ‘’ Kaporo-Rails est une plaie ouverte qui n’est pas encore refermée ‘’

Début Mai 2014, les populations de Kaporo-rails ont reçu la visite du président de la République. Alpha Condé était allé expliquer son projet pour cette localité. Mais puisqu’il avait en tête l’agenda de la présidentielle 2015, il en a profité pour dénoncer le déguerpissement brutal que cette zone avait connu sous le régime de Lansana Conté. C’était donc une occasion pour le chef de l’Etat actuel d’exprimer ‘’ sa compassion ‘’ et de rassurer que plus rien ne sera comme avant.

‘’ Il est du pouvoir du gouvernement de déguerpir des citoyens mais cela se fait dans des conditions démocratiques. C’est-à-dire dans le respect des personnes et de leurs biens. En cas de nécessité de service et d’utilité publique, on peut déguerpir des citoyens mais pas de façon sauvage comme cela a été fait à Kaporo-Rails. Je sais qu’à cette époque (2018, NDLR) on a même traité les populations de Kaporo-Rails de bandits, de gangsters etc. Or ; c’était des citoyens respectables ‘’, a-t-il déclaré le 04 mai 2016 pour rafraîchir les mémoires.

‘’ (…) le moment est venu de fermer cette plaie ouverte afin de réconcilier les populations de Kaporo-Rails avec l’Etat. Je dois présenter des excuses aux citoyens de Kaporo-Rails. Parce qu’ils ont été injustement agressés. Même si l’Etat avait le droit de déguerpir, il fallait respecter leur dignité et leurs droits. Nous allons faire en sorte que cette dignité et ces droits soient respectés ‘’, s’était-il engagé, à l’occasion de la pose d’une pierre au centre directionnel de Kaloma.

Toutefois, le président Condé avait indiqué son intention de continuer à déguerpir que ça soit à Kaporo-Rails ou autres, parce que disait-il, il faut que Conakry change. ‘’ Mais on ne va pas jeter des gens dans la rue. Nous allons d’abord faire des constructions, permettre aux gens de déménager parce que si vous les faites déguerpir, vous donnez l’argent, mais que l’argent ne suffit pas pour faire une maison, évidemment vous les mettez dans la rue. C’est pourquoi la politique de déguerpissement va aller avec la politique de construction de nouveaux logements afin de donner des demeures décentes. Vaut mieux être dans un appartement propre, loin, que d’être à Conakry dans un bidonville ‘’, commentait-il.

Près de trois ans après ce discours, rien à évoluer de ce côté. A part bien entendu le déguerpissement annoncé par le même pouvoir, qui ne promet aucune mesure d’accompagnement en faveur des citoyens visés. Ce qui fait donc redouter une action purement politicienne qui viserait un fief de l’opposition. A suivre… !

A. Sacko

   Envoyer l'article en PDF   
Categories: Politique

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/0/d573822859/htdocs/clickandbuilds/LePointPlus/wp-content/themes/novomag-theme/includes/single/post-tags.php on line 4

About Author

Write a Comment


Warning: Illegal string offset 'rules' in /homepages/0/d573822859/htdocs/clickandbuilds/LePointPlus/wp-content/themes/novomag-theme/functions/filters.php on line 199

Warning: Illegal string offset 'rules' in /homepages/0/d573822859/htdocs/clickandbuilds/LePointPlus/wp-content/themes/novomag-theme/functions/filters.php on line 200
<