Éducation : l’intransigeance du gouvernement contribue à radicaliser le SLECG

Éducation : l’intransigeance du gouvernement contribue à radicaliser le SLECG

Cinq semaines après la rentrée officielle, l’école guinéenne est toujours paralysée par le boycott des enseignants. Ils réclament un nouveau salaire de base fixée à huit millions de francs. Une demande que le gouvernement se dit incapable de satisfaire à cause, dit-on, des difficultés financières auxquelles le pays fait face. Cependant, cet argument est loin de convaincre le syndicat de l’éducation, qui ne décolère pas depuis début 2017, date de la première grande grève sous l’ère Alpha Condé.

Le week-end dernier des bruits annonçant le dégel du salaire du mois d’octobre avaient focalisés les attentions. Mais selon de nombreux enseignants qui se sont confiés à notre rédaction, il s’agit d’une simple manœuvre visant à démobiliser la base du syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG). La preuve, jusqu’à ce mardi matin, ‘’ nous n’avons pas reçu de correspondance annonçant le dégel des salaires ‘’, a déclaré dans la matinée de ce 06 novembre le responsable de communication du SLECG.

Mohamed Bangoura est également formel, ‘’ les discussions que nous avons eu hier lundi avec certains députés, dont le président de la majorité au pouvoir et celui de l’UFR n’ont pas abouti. On ne nous a pas rassuré. La grève continue. ‘’ Lors des discussions de ce lundi, le SLECG ne semble pas avoir été rassuré par ses interlocuteurs. ‘’Ils ont soutenu les positions du gouvernement. Donc il n’y avait rien de rassurant. Aucune garantie en un mot ‘’, regrette le syndicat de l’éducation.

De l’avis de nombreux observateurs, il est difficile à ce stade de croire que la solution à cette crise viendrait de l’Assemblée nationale. ‘’ Vous savez que des députés s’étaient engagés il y’a quelques années au nom de l’institution dans le simple but d’aider les autorités à gagner du temps face à la grogne sociale de 2016. Ils avaient promis pourtant promis de faciliter le dialogue social mais cet engagement n’a servi à rien. Donc ne soyez pas étonnés que ce déficit de confiance soit de nos jours un facteur de blocage ‘’, commente un universitaire.

Amadou Sylla

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   
Categories: Société

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/0/d573822859/htdocs/clickandbuilds/LePointPlus/wp-content/themes/novomag-theme/includes/single/post-tags.php on line 4

About Author

Write a Comment


Warning: Illegal string offset 'rules' in /homepages/0/d573822859/htdocs/clickandbuilds/LePointPlus/wp-content/themes/novomag-theme/functions/filters.php on line 199

Warning: Illegal string offset 'rules' in /homepages/0/d573822859/htdocs/clickandbuilds/LePointPlus/wp-content/themes/novomag-theme/functions/filters.php on line 200
<