” La Guinée a toujours voulu faire du neuf avec du vieux ” (par Sow Boubacar)

” La Guinée a toujours voulu faire du neuf avec du vieux ” (par Sow Boubacar)

Si la Guinée n’était pas ce pays abonné au rendez-vous manqués, comme ce fut au Ghana avec J.J. Rawlings qui avait profité de son coup d’État pour assainir l’environnement politique en mettant les politiciens véreux de son pays, hors d’état de nuire, le capitaine Moussa Dadis Camara, vues les circonstances, le contexte et le moment de sa prise du pouvoir en Guinée, devrait être celui qui allait s’atteler à cette même tâche en Guinée.

Malheureusement, confondant vitesse et précipitation, rêve et réalité; au lieu de nettoyer, purger, désinfecter le milieu politique guinéen en mettant hors d’état de nuire tous ces politiciens véreux, crapules ayant pris en otage son pays depuis des années, c’est finalement lui le pauvre, qui a été balayé, éloigné du pays par ces mêmes politiciens.

Les années de pouvoir de Mr Lansana Conté ont connu une telle gabegie financière qu’avant et après sa mort, tous les illustres prédateurs de l’économie de notre pays ont trouvé la parade pour échapper à toute poursuite judiciaire.

Cette parade trouvée, c’est de créer des Partis politiques pour s’y abriter en manipulant et opposants les guinéens les uns des autres pour se tirer d’affaire et continuer à influencer négativement le cours de l’histoire de notre pays.

Combien sont aujourd’hui ces politiciens dont la place devrait être en prison qui continuent à monnayer leur influence pour saper le processus démocratique enclenché dans notre pays bien avant certains qui sont aujourd’hui en avance sur nous.

Mêmes des simples analphabètes qui ont largement profité du système Conté, ont créé des Partis politiques, n’ont pas pour espérer ou rêver un destin national, mais pour mettre les gouvernements en laisse afin de se préserver et préserver leurs intérêts personnels à travers des biens mal acquis qui devraient être restitués à l’Etat Guinéen abusé.

Combien de fois, on a parlé, fait du chantage en brandissant la menace de publier des audits dont personne ne sait aujourd’hui le pourquoi, ils ont été financés à coût des millions sans suite qui aurait permis à l’opinion publique nationale de savoir qui a fait quoi et comment dans le pillage organisé des maigres ressources du pays.

Toutes les autorités qui se sont succédées à la tête du pays ces dernières années ont utilisé le résultat de ces audits comme épouvantail pour intimider leurs adversaires politiques en face sans jamais passer à l’action.

Personne, aucun gouvernement n’a voulu prendre cette responsabilité historique d’organiser un procès national pour enfin punir les multiples délits et crimes économiques dont l’Etat Guinéen a été victime depuis des années.

En refusant de publier le résultat de ces fameux audits, organiser un procès équitable sans esprit ni de vengeance encore moins de règlements de comptes pour juger à la face du monde, les personnes incriminées, ces différents gouvernements eux-mêmes malhonnêtes qu’ils sont, ont eu peur par cette démarche, de créer un précédent.

La Guinée a toujours avec ses politiques, voulue faire du neuf avec du vieux; c’est une mission quasi impossible. Quand le CMRN a pris le pouvoir, tout le monde a rêvé à un renouveau. Progressivement, les anciens révolutionnaires ont réussi à se reconvertir pour de nouveaux se retrouver dans toutes les sphères décisionnelles de l’Etat.

Quand Lansana Conté est mort après la parenthèse ratée de l’avènement des militaires au pouvoir, c’est de nouveau un espoir qui renaît avec l’arrivée du « Monsieur dit propre » Alpha Condé aux yeux de l’opinion, au pouvoir.

Les habitudes ayant la vie dure, malgré le changement annoncé, on a très rapidement repris tous les anciens du système Conté pour les replacer au niveau de toute la hiérarchie administrative du pays. Tous les Conteïstes invétérés sont tous devenus aujourd’hui des Condeïstes intraitables.

C’est cela la Guinée qui avance a reculons dont le salut passerait nécessairement par un soulèvement populaire qui verrait l’avènement au pouvoir d’une nouvelle classe politique dont la mission principale serait tout d’abord, de débarrasser la Guinée une fois pour toutes, de tous ces politiciens actuels ayant pris en otage notre pays. C’est en ce moment seulement, que les guinéens vont de nouveau réapprendre à rêver.

L’occasion sera mis à profit pour réinventer la Guinée, repartir sur des nouvelles bases saines et permettre aux guinéens à l’unisson, de reconstruire notre pays à la satisfaction et dans l’intérêt de tout le monde sans exclusif.

Je prie tous les jours que je sois témoin de cet événement que j’attends avec impatience pour avoir la chance de vivre une autre Guinée que celle d’aujourd’hui.

Sow Boubacar, Fribourg (CH).

   Envoyer l'article en PDF   
Categories: Point de vue

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/0/d573822859/htdocs/clickandbuilds/LePointPlus/wp-content/themes/novomag-theme/includes/single/post-tags.php on line 4

About Author

Write a Comment


Warning: Illegal string offset 'rules' in /homepages/0/d573822859/htdocs/clickandbuilds/LePointPlus/wp-content/themes/novomag-theme/functions/filters.php on line 199

Warning: Illegal string offset 'rules' in /homepages/0/d573822859/htdocs/clickandbuilds/LePointPlus/wp-content/themes/novomag-theme/functions/filters.php on line 200
<