Bataille pour le contrôle de Kindia : l’argent est le nœud du problème (opinion)

Bataille pour le contrôle de Kindia : l’argent est le nœud du problème (opinion)

A Kindia, certains malins qui étaient habitués à se partager les redevances versées par les sociétés minières pour alimenter le Fonds de développement local voudraient imposer un octogénaire à la mairie de cette ville. Ce sont eux, qui instrumentalisent certains “sages” pour faire avancer leurs intentions malsaines.

Il est évident qu’une main noire du pouvoir qui serait prêt à tout pour se maintenir au-delà de 2020 n’est pas à exclure dans cette crise. Cependant, loin de toute considération ethnico-politique, le problème réel pour le contrôle de la mairie ne tourne pas simplement autour des considérations communautaristes. Le problème tourne plutôt autour du partage des redevances versées par la CBK. L’argent est ici le nœud du problème.

En 2016, le partage en catimini par la préfecture de près de 3 milliards francs guinéens avait fait une grosse polémique à Kindia et dans tout le pays. L’arrivée d’Abdoulaye Bah comme président de la délégation spéciale nous avait permis de découvrir les combines par lesquelles un petit groupe détournait l’argent destiné au développement local. Depuis lors, il est évident que certains ne voudraient plus le voir à la tête de la mairie de Kindia

Alors, la question pour eux, c’était de trouver les voies et moyens pour l’éloigner de la mairie.

Comme toujours, il fallait passer par la division ethnique pour nous mobiliser les uns contre les autres. Ces vieux et autres individus égoïstes qui s’agitent du côté de Kindia n’ont vraiment aucun souci des conditions de vie de leurs concitoyens ou de l’ethnie de celui qui est maire. Tout ce qui les intéresse c’est l’argent quitte à embraser Kindia et le pays. Sinon, il y a eu auparavant des maires issus de communautés ‘’non-autochtones’’ et on n’avait pas encore assisté à ce genre de vitriol.

C’est vraiment dommage que l’Etat laisse faire sans sévir car à Kindia des individus se sont rendus coupables d’incitation à la haine et au conflit communautaire. Pourtant ceci est très dangereux pour la stabilité du pays tout entier. Il est encore plus dommage que des jeunes et certains intellectuels du pays se laissent emportés par des manipulateurs véreux qui n’ont aucun souci pour l’avenir de ce pays.

Sinon comment se fait-il que la jeunesse puisse permettre à ceux qui ont déjà mangé leur plat et celui de leurs enfants, de venir ensuite manger celui de leurs petits-enfants ? Comment la majorité peut-elle se laisser écraser par une minorité ?

Un éveil de conscience s’impose avant qu’il ne soit trop tard. Il y a un petit groupe qui profite de nos ressources communes et dont les intérêts seraient menacés par notre prise de conscience et la réalisation que seule l’unité pourrait nous faire progresser. Il est temps que nous les mettions à la retraite pour l’intérêt de notre pays car tant qu’ils seront là, nous serons toujours divisés. Et, tant que nous serons divisés, ils profiteront toujours des ressources du pays au détriment de notre bien-être et de l’avenir des générations futures.

Abdoulaye BARRY
ajbarry@live.com
Portland,OR USA

   Envoyer l'article en PDF   
Categories: Point de vue

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/0/d573822859/htdocs/clickandbuilds/LePointPlus/wp-content/themes/novomag-theme/includes/single/post-tags.php on line 4

About Author

Write a Comment

Laisser un commentaire