An 59 de la Guinée : la fête d’indépendance détournée

An 59 de la Guinée : la fête  d’indépendance détournée

C’était tout sauf une fête d’indépendance, non seulement la date n’était pas indiquée, mais aussi le contexte et le contenu donnés à cette manifestation étaient loin de répondre aux attentes…

Une fête tournante, pour célébrer l’anniversaire d’une fête d’indépendance, c’est une première en Afrique. Une fête nationale confisquée ! D’habitude, ce sont des manifestations de joie qui sont faites dans tous les chefs-lieux de préfecture et dans les capitales régionales, pour permettre à tous les citoyens d’y participer. Le choix de la ville de Kakan, ne visait qu’un but politique, c’était, en effet, l’opportunité donnée au président Condé de rencontrer les populations du Nabaya, pour la première fois, depuis son élection en 2010.

L’affluence de ces populations s’explique, moins par la popularité dont prétendrait jouir Alpha Condé en Haute-Guinée que par la curiosité des citoyens de savoir ce que cette visite présidentielle apporterait à cette région à laquelle le pouvoir a tout promis et qui reste toujours abandonnée à elle-même.

Il faut dire que la Haute-Guinée est une région d’autant stratégique pour le pouvoir Condé, que deux leaders politiques, bien cotés de la communauté mandingue, qui y sont déjà bien implantés, pourraient basculer le RPG. En l’occurrence, Lansana Kouyaté et Dr Ousmane Kaba, avec lesquels il faut beaucoup Compter, pour ne pas perdre la partie. Ce fut, certes une fête, mais aussi l’occasion ratée du président Condé d’apprécier ce qu’il vaut dans le Mandé. Ses discours, plutôt inopportuns en telle circonstance et qui dénonçaient ses adversaires politiques, n’avaient pas produit l’écho attendu, d’autant que les promesses non tenues, à cette Région, préoccupaient plus que d’ennuyeux propos sur des sujets mille fois entendus ailleurs.

A Siguiri, la préfecture qui avait beaucoup contribué à l’élection d’Alpha Condé en 2010, le Sotigui Kémo évoqua, plutôt, les promesses non tenues du pouvoir. C’était embarrassant ! La fête d’indépendance fut transformée en fête de défoulements, une triste récupération qui suscita que des interrogations dans le Nabaya, sur le pouvoir Condé et ses merveilleuses promesses.

Barrou le patriote

   Envoyer l'article en PDF   
Categories: Point de vue

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/0/d573822859/htdocs/clickandbuilds/LePointPlus/wp-content/themes/novomag-theme/includes/single/post-tags.php on line 4

About Author

Write a Comment


Warning: Illegal string offset 'rules' in /homepages/0/d573822859/htdocs/clickandbuilds/LePointPlus/wp-content/themes/novomag-theme/functions/filters.php on line 199

Warning: Illegal string offset 'rules' in /homepages/0/d573822859/htdocs/clickandbuilds/LePointPlus/wp-content/themes/novomag-theme/functions/filters.php on line 200
<