Massacre du 28 septembre 2009 : le général Sekouba Konaté aurait menti aux Guinéens

Massacre du 28 septembre 2009 : le général Sekouba Konaté aurait menti aux Guinéens

L’ancien président de la transition guinéenne a indiqué à plusieurs reprises le dépôt d’une liste de ceux qu’ils pensent être les commanditaires des graves violations des droits de l’Homme, survenues le 28 septembre 2009 à Conakry. Selon le général Sekouba KONATE, des hommes d’affaires, et des acteurs politiques proches du pouvoir actuel seraient impliqués dans la planification et l’exécution des violences enregistrés dans le stade de Dixinn et ses environs il y’a presque huit ans. Mais le collectif de quatre associations de défense des droits de l’Homme (FIDH, OGDH, AVIPA et MDT) qui accompagne les victimes a démenti cette déclaration de l’ex numéro deux du CNDD.

En conférence de Presse ce vendredi à Conakry, ces organisations ont demandé au commandant de la force africaine en attente de se faire l’économie des propos ‘’ irresponsables ‘’ et de se présenter en Guinée pour affronter la Justice de son pays. ‘’ Il a dit qu’il ne fait pas confiance aux magistrats. Ce qui est étonnant, car c’est lui-même qui a facilité l’ouverture de l’instruction de ce dossier en février 2010 ‘’, a commenté le président de la fédération internationale pour la défense des droits humains (FIDH).

Comme tous, Florent GEL dit avoir entendu le général KONATE revendiquer depuis quelques mois des visites à la Cour pénale internationale pour dénoncer des personnes qu’il juge impliquées dans les massacres des civiles en 2009. ‘’ Après vérifications, nous avons constaté qu’il n’est pas allé à la CPI pour déposer quoi que ce soit ‘’, dit-il dénonçant de passage les contre-vérités de l’ancien putschiste.

Pour le président de la FIDH, si Sekouba KONATE veut être entendu, il n’a même pas besoin de venir en Guinée pour ça. Dans l’intérêt de la manifestation de la vérité, nous apprenons d’ailleurs qu’une commission rogatoire aurait été composée pour écouter la version de General KONATE, puissant ministre de la défense nationale à l’époque du douloureux évènement du 28 septembre 2009.

Aliou BALDE
+224 628 006 243 / contact@lepointplus.info

   Envoyer l'article en PDF   
Categories: Société

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/0/d573822859/htdocs/clickandbuilds/LePointPlus/wp-content/themes/novomag-theme/includes/single/post-tags.php on line 4

About Author

Write a Comment

Laisser un commentaire