Florent GEEL : ‘’ le dossier du 28 septembre est une épine dans le pied de la Guinée qu’il faut retirer ‘’

Florent GEEL : ‘’ le dossier du 28 septembre est une épine dans le pied de la Guinée qu’il  faut retirer ‘’

Près de huit ans après les massacres au stade de Conakry, la justice se fait toujours attendre. Les autorités judiciaires affichent l’intention de juger le dossier. Mais pour les organisations de défense des droits de l’Homme, qui accompagnent les victimes de cette répression, l’Etat guinéen doit montrer sa ferme volonté de rendre Justice dans l’intérêt du pays.

Florent Geel, le président de la FIDH en visite dans la capitale guinéenne a une nouvelle fois appelé ce vendredi, 28 juillet à la ténue rapide d’un procès pour juger les personnes citées dans cette affaire. ‘’ Après sept ans d’enquêtes, nous demandons que le dossier soit renvoyé devant les juges ‘’, a-t-il réitéré au terme de ses rencontres avec les autorités en place. La FIDH et ses organisations partenaires (OGDH, MDT et AVIPA, ndlr) réclament des avancées avant le prochain anniversaire, le 28 septembre 2017.

‘’ Nous demandons aux autorités judiciaires de permettre aux victimes de pouvoir être confrontées à leurs bourreaux ‘’, a insisté le président de la FIDH. Selon qui, la Guinée doit se mobiliser pour qu’il ait procès. ‘’ Car la Justice, c’est aussi le fait d’avoir un délai raisonnable pour juger ‘’, rappelle-t-il.

Pour Forent Geel, le jugement de l’ancien dirigeant tchadien Hissen A. doit amener la justice de notre pays à profiter de cette dynamique judiciaire pour surprendre cette grande partie de l’opinion qui pense, que la Justice ne fera rien. ‘’ La lutte contre l’impunité c’est un principe de Justice quel que soit le pouvoir en place (aujourd’hui ou demain, ndlr), il a l’obligation de juger ce dossier… S’il n’y a pas la volonté ou la capacité de le juger, la Cour pénale internationale sera obligée de reprendre l’affaire ‘’, a prévenu le président de la FIDH, lors de sa conférence de presse.

Florent Gele reconnait également des contraintes techniques, liées au financement ou encore à l’aspect sécuritaire. Il note cependant, qu’avec une volonté politique réelle la communauté internationale accompagnera la Guinée afin de faire face aux défis, dans l’espoir de dire la vérité sur ce qui s’est passé le 28 septembre 2009 au stade de Conakry et ses environs.

Aliou BALDE
+224 628 006 243 / contact@lepointplus.info

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   
Categories: Société

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/0/d573822859/htdocs/clickandbuilds/LePointPlus/wp-content/themes/novomag-theme/includes/single/post-tags.php on line 4

About Author

Write a Comment


Warning: Illegal string offset 'rules' in /homepages/0/d573822859/htdocs/clickandbuilds/LePointPlus/wp-content/themes/novomag-theme/functions/filters.php on line 199

Warning: Illegal string offset 'rules' in /homepages/0/d573822859/htdocs/clickandbuilds/LePointPlus/wp-content/themes/novomag-theme/functions/filters.php on line 200
<