Insécurité en Guinée : le jour où tout s’est arrêté pour Alseny SOUMAH (témoignage)

Insécurité en Guinée : le jour où tout s’est arrêté pour Alseny SOUMAH (témoignage)

Il était 22 heures, lorsque le 22 decembre dernier, Alseny SOUMAH sest retrouvé seul face à quatre malfrats à Donka, non loin du centre-ville de Kaloum. Ce jour, quatre visiteurs inconnus, parmi lesquels figuraient un adjudant de l’armée guinéenne, se sont rendus coupable d’une attaque à main armee. Et ont décidé d’emporter avec un vehicule appartenant à une entreprise étrangère évoluant dans les NTIC. La cabale a durée juste quelques jours. Car, en moins d’une semaine, une forte collaboration entre les services de sécurité et l’entreprise Huwae technologie a facilité la localisation et l’interpellation par la Gendarmerie, de trois des quatre membres du gang à kouroussa, en Haute Guinée.

Ces individus ont été présentés mercredi matin à la PRESSE. Et pour l’occasion, une restitution officielle dudit véhicule s’est déroulée au Haut commandement de la Gendarmerie nationale. Dans la foulée, nous avons interrogé la victime, Alseny SOUMAH. Lisez son récit qui raconte dans quelles conditions il a rencontré ses ravisseurs. Et comment il a eu la vie sauve…

” Le 22 décembre, j’étais à Donka au niveau du 2 août vers 22h, quand une voiture Mercedes s’est arrêtée devant moi et elle a touché mon pare-choc de devant, quand je suis descendu pour demander au chauffeur pourquoi il a fait cela ? j’ai vu d’un seul coup quatre personnes m’attaquer et mon mis derrière ma voiture de service. Ils m’ont laissé qu’à Kagbélen. Du 2 août jusqu’à Kagbelen, je n’ai rien repéré, je ne pouvais pas parler, je ne pouvais pas me mouvoir. Quand ils m’ont relâché, c’est en ce moment j’ai demandé aux gens où est ce que j’étais et ils m’ont dit que je suis à Kagbélen. De là, je suis allé à la gendarmerie de 36 pour faire ma déclaration, puis j’ai appelé mon patron qui par la suite a localisé la voiture. Je suis vraiment satisfait de savoir aujourd’hui que ces individus sont arrêtés. Et j’espère que la Justice fera son travail pour dissuader d’autres.”

Propos recueillis par Aïcha Souare

   Envoyer l'article en PDF   
Categories: Société

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/0/d573822859/htdocs/clickandbuilds/LePointPlus/wp-content/themes/novomag-theme/includes/single/post-tags.php on line 4

About Author

Write a Comment

Laisser un commentaire