Accords politiques : Laye J. Condé, félicite l’UFDG et dénonce les perturbateurs (interview)

Accords politiques : Laye J. Condé, félicite l’UFDG et dénonce les perturbateurs (interview)

La Guinée vient d’ouvrir une nouvelle page d’espoir. Le pays vit désormais une entente inédite entre le président de la République et le Chef de file de l’opposition, qui ont trouvé un accord de sortie de crise devant amener les acteurs politiques à se faire confiance. Et à maintenir la stabilité sociopolitique au moins pendant les deux prochaines années. Toutefois, le document signé le mercredi, 12 octobre fait polémiques, et met en évidence les intentions jusque-là méconnues du grand public.

Pour comprendre comment en est-on arrivé là et comment la mouvance présidentielle espère honorer sa part du contrat, nous avons rencontré jeudi, 13 octobre Laye junior Condé, membre du bureau politique du RPG Arc en ciel. Il estime que les dés sont lancés et à ceux qui dénoncent l’accord, il les demande de ne pas se tromper d’époque. Lisez…

Lepointplus.info: Laye junior Condé, bonjour

La classe politique guinéenne a signé mercredi, 12octibre un accord politique “global”. Et si les choses se confirment, le pays va vivre au moins deux sans agitations liées aux revendications politiques. Comment expliquer cette nouvelle situation ?

Laye J. Conde : la vocation de tous les democrates du monde, c’est dialoguer à tout moment. C’est cela même l’essence de la démocratie. Lorsque les partis sont en compétition et tous prétendent défendre le peuple, il n’y a pas de raison que ceux qui ont eu le suffrage du peuple ne discutent pas avec ceux qui ne l’ont pas obtenu. La politique, c’est après tout le changement. Le professeur Alpha Condé, chacun connaît son parcours. Il s’est battu pendant quarante années pour l’instauration de la démocratie. Le dialogue est l’une de ses vertus cardinale. Nous- nous réjouissons et par la même occasion, je salut la maturité des acteurs politiques, notamment ceux de l’opposition qui acceptent la main tendue du président et de sa mouvance pour épargner le pays des cycles de violences politiques, qui n’encouragent aucun investisseur.

Monsieur Condé, le déroulement des débats s’est certes passé dans un environnement apaisé. Mais, déjà que des voix s’élèvent pour dénoncer cet accord. Est-ce qu’il n’y a pas de risques de nouvelles agitations ?

Chaque parti est responsable de ses actes. Je ne connais pas les motivations profondes de l’UFR. Même si personnellement, j’ai ma petite idée sur ses agissements mais que je ne dirai pas. Et vous ne pouvez pas m’obliger à le dire. Mais en ce qui concerne ceux qui ont à redire, j’ai dis ailleurs qu’ils passeront désormais pour des moutons noirs. Je dis cela parceque la Guinée est dans un cycle d’entente aujourdhui entre les acteurs majeurs. Principalement entre la mouvance qui a la majorite (RPG Arc en ciel, ndlr) que nous sommes. Et l’UFDG, qui a toujours jeté une sorte de nuage sur notre gouvernance. Nous ne négligeons pas les autres, qui se sont toujours wagonés à l’UFDG.

Ça veut dire que si le régime n’arrive pas à tirer le pays d’affaire, c’est parceque des hostilités de l’opposition, à sa tête l’UFDG ont freiné l’exécution de certaines décisions ?

Au nombre des conséquences politiques que nous avons subi ces dernières années à notre gouvernance, l’UFDG a joué un rôle majeur à cause de sa forte capacité de mobilisation que personne ne peut contester pour ne pas dire ignorer. Nous avons toujours estimé que c’est une machine politique très puissante et chaque fois qu’il y avait des mobilisations, les conséquences vous savez. Et ce n’était pas de bons signaux qui n’envoyait à l’étranger. Quand il ya des manifestations violentes dans un pays, vous n’attirer pas. Donc si aujourd’hui, l’UFDG qui tenait ce flambeau signe un accord avec nous et que des partis wagonés ne sont pas d’accord, on ne peut dire qu’ils vont se faire passer pour des moutons noirs. Ça veut dire qu’ils ont d’autres raisons qui n’ont rien à voir avec le combat démocratique. Et nous regrettons cela.

Autrement dit, la nouvelle configuration n’arrangerait pas certains ?

En claire, il y a des acteurs qui ne veulent pas une sorte de civilité démocratique entre l’UFDG et nous. Nous ne pouvons que regretter cet état de fait. Surtout que les arguments développés pour ne pas être d’accord, c’est de profiter du fait qu’en Guinée, les 80% soient des analphabète politiques et même intellectuels. On ne peut pas prétendre former tous les guinéens à cette période, nous sommes indépendants depuis 1958 (sourires…). Cependant, il est tout à fait normal que la capacité de compréhension et d’interprétation des textes des uns et des autres ne soit la même.

Alors, comment vous expliquez le fait qu’ au-delà des structures politiques, il ya des gens de la société civile qui dénoncent des ” arrangements ” politiciens ?

En Guinée, même quelqu’un de l’école primaire sait qu’il ya une dichotomie flagrante entre la constitution guinéenne et le code électoral. Je ne lésine pas sur les mots. Tous ceux qui s’agitent aujourd’hui sont surpris de l’Entente ” subite ” entre l’UFDG et la mouvance présidentielle sur la nouvelle façon de gouverner la Guinée.

Des simples saboteurs, vous voulez dire ?

En fait, il ya des gens qui trouvent leur bonheur dans cette crise qui couvait entre l’UFDG et le RPG Arc en ciel, parce qu’ils avaient un autre calendrier. Meme s’ils wagonaient à l’UFDG, la manière dont ils voulaient battre notre régime, c’est l’UFDG qui leurs servait pour cette sale besogne. Maintenant que les bons esprits ont gagné les deux parties (RPG Arc en ciel et UFDG, ndlr), cela ne fait pas leurs affaires. Sinon, il n’y a pas d’autres explications à donner.

Une chose est certaine, si nous sommes dans cette situation c’est parceque la transition politico-militaire a été inachevée. Finalement, c’est quoi l’urgence aujourd’hui ?

Il faut qu’on aille vers le législateur pour changer les textes. Parceque ce n’est pas un décret du president de la Republique, qui va mettre croix sur la constitution ou sur le code électoral. C’est la seule de résoudre la dichotomie, qui existe entre les deux, notamment en ce qui concerne les municipalités. C’est un minimum de consensus pour donner le temps à nos députés de légiférer. Nous sommes face à cet état de fait aujourd’hui.

En français facile, les conseillers du CNT et les forces vives n’avaient rien remarqué sous la transition de 2010 ?

Tout le monde s’est embarquer dans cette grosse erreur. À l’époque, (sous la transition de 2010, ndlr), j’étais de ceux qui ont fustigé la précipitation de la promulgation de notre constitution, qui n’a été soumis à un référendum. On pensait que je faisais la part belle aux militaires. Mais je voyais ce qui nous rattrape aujourd’hui arriver. Tous les acteurs y compris ceux qui ont signé les accords étaient à l’unisson pour accepter et faire avaler cette constitution aux guinéens. Malheureusement, cette constitution dit une chose et le code électoral dit une autre. Il faut donc que les députés arrangent ces points.

L’autre point de l’accord qui a retenu l’attention de l’opinion, c’est le principe d’indemniser les victimes des violences de 2013. Est-ce bon signe ou un simple espoir pour calmer des humeurs ?

C’est un grand signal de réparation. Puisque les victimes n’ont pas demandé à être victimes. C’est aussi un signal envoyé aux investisseurs étrangers, que leurs biens sont garantis en Guinée. Et ca veut dire quand on perd son bien suite à une violence politique, il yaura une reparation. C’est le contraire qui n’aurait pas été bien pour le pays.

Entretien réalisé par Aliou Baldé
+224 628 006 243 / contact@lepointplus.info

   Envoyer l'article en PDF   
Categories: Politique

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/0/d573822859/htdocs/clickandbuilds/LePointPlus/wp-content/themes/novomag-theme/includes/single/post-tags.php on line 4

About Author

Write a Comment


Warning: Illegal string offset 'rules' in /homepages/0/d573822859/htdocs/clickandbuilds/LePointPlus/wp-content/themes/novomag-theme/functions/filters.php on line 199

Warning: Illegal string offset 'rules' in /homepages/0/d573822859/htdocs/clickandbuilds/LePointPlus/wp-content/themes/novomag-theme/functions/filters.php on line 200
<