Kaléta: Le grotesque théâtre guinéen !

Kaléta: Le grotesque théâtre guinéen !

Le président Alpa Condé aurait pu éviter de donner la Guinée en spectacle dans un monde où nul part la venue du courant électrique n’est applaudie, en observant un peu d’humilité devant ce barrage saisonnier, réalisé plus d’un demi-siècle après l’indépendance de son pays.

Puisque le ridicule ne tue pas en Guinée, voilà qu’un petit groupe de chefs d’Etat, triés sur le volet, seront de la cérémonie, moins pour en rehausser l’éclat que pour mettre un accent sonore sur un ouvrage dont la réalisation ne nécessiterait point un tel tapage sous d’autres cieux.

Que signifierait un barrage de la taille de Kaléta dans un pays réputé être le château d’eau d’Afrique, quand même des Etats sahéliens, comme le Mali, ont terminé avec le problème d’électricité, depuis les premières heures de leur accession à la souveraineté nationale ? Nous citerons les barrages de Sélingué (sur le Sankarani) et de Manatali (sur le fleuve Sénégal) au Mali, tous deux construits sur des fleuves prenant leurs sources en Guinée. Sans compter d’autres barrages de moindre importance,  comme celui de Markala, destinés à irriguer des milliers d’hectares dans la boucle du Niger.

Si le but visé par le président Alpha Condé est de se faire applaudir par ses pairs, la cause est perdue, puisque le jeu n’en aura pas valu la chandelle. Surtout que, comme le fameux barrage de Grafiri, celui de Kaléta est construit sur le fil de l’eau, sans lac. Ce qui signifie qu’il est tributaire du débit du fleuve qui l’abrite.

En période de décrue, les eaux baisseront, inévitablement, et la quantité d’eau retenue par les vannes ne fera que faire tourner faiblement les turbines. C’est d’ailleurs ce qui explique la tenue de la présidentielle en période hivernale, pour donner l’impression d’avoir accompli un exploit en matière de production d’électricité domestique.

Il va sans dire que les chefs Etat invités bien que médusés devant un ouvrage aussi modeste que Kaléta se feront le devoir de servir de beaux discours, en retour, comme il est de coutume en pareil théâtre.

Sachant bien que se targuer d’avoir réussi à donner du courant électrique à Conakry et à quelques localités de la banlieue relève de l’exploit de la Mouche du coche. Un ouf ! Plutôt ridicule, quand on sait que l’électricité tirée de Kaléta est soutenue par la centrale thermique de Tombo, en attendant que prenne fin la toute prochaine élection présidentielle.

Déjà le toilettage de la capitale va bon train. Tout est peint en jaune, sauf nos rues crevassées où flaques d’eau et nids de poule empêchent la circulation des véhicules. Alpha est un président ‘’génial’’ !

BAH Mamadou Thierno

 

   Envoyer l'article en PDF   
Categories: Point de vue

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/0/d573822859/htdocs/clickandbuilds/LePointPlus/wp-content/themes/novomag-theme/includes/single/post-tags.php on line 4

About Author

Write a Comment


Warning: Illegal string offset 'rules' in /homepages/0/d573822859/htdocs/clickandbuilds/LePointPlus/wp-content/themes/novomag-theme/functions/filters.php on line 199

Warning: Illegal string offset 'rules' in /homepages/0/d573822859/htdocs/clickandbuilds/LePointPlus/wp-content/themes/novomag-theme/functions/filters.php on line 200
<