Crise des migrants: Amnesty International alerte l’UE

Crise des migrants: Amnesty International alerte l’UE

Selon L’AFP, Amnesty International a exhorté vendredi la Commission européenne à «soulager les souffrances prolongées des milliers de réfugiés» arrivés sur l’île Kos en Grèce et «dont les conditions de vie sur place sont inhumaines». L’ONG se tourne particulièrement vers le premier vice-président de la Commission, Frans Timmermans, et le commissaire européen à la migration, Dimitris Avramopoulos qui se sont rendus vendredi sur l’île.

 

A l’issue d’une mission de recherche sur l’île de Kos en Grèce, où 3 à 4.000 réfugiés se trouvent, Amnesty International (AI) dénonce les «conditions épouvantables» d’accueil et de résidence de ces candidats à l’asile, et surtout des mineurs non accompagnés.

Le personnel de l’ONG rapporte avoir «trouvé des enfants n’ayant parfois pas plus d’une semaine parmi les foules forcées à attendre dans une chaleur étouffante, parfois pendant des jours, pour se faire enregistrer par les autorités locales». Outre l’obligation pour les réfugiés de dormir en tente où à la belle étoile, des centaines attendent des jours en effet pour être enregistré au poste local de police, sous un soleil de plomb et sans se voir offrir d’eau.

« À côté des familles de touristes passant leurs vacances et des familles locales qui préparent la rentrée, le contraste avec les souffrances des enfants réfugiés est on ne peut plus frappant », a déploré Kondylia Gogou, spécialiste de la Grèce à AI, à son retour de Kos.

L’ONG exige de l’UE un soutien financier et opérationnel pour les autorités grecques afin de répondre dignement aux besoins des arrivants. L’ONG appelle aussi l’UE à réformer son système d’asile pour «proposer des itinéraires d’accès sûrs et légaux vers l’Europe à ceux qui ont besoin de protection».

Présent Kos, le commissaire à la migration, Dimitris Avramopoulos, a attesté du «manque d’humanité» des conditions d’accueil et a assuré que la Grèce bénéficierait de 474 millions d’euros d’ici 2020 pour mettre en place infrastructures et mécanismes requis. Quelque 33 millions d’euros pourraient déjà être débloqués la semaine prochaine.

Le Grec a aussi rappelé compter sur l’ouverture imminente d’une zone d’attente au port du Pirée, dite «hot spot», pour opérer la sélection entre réfugiés autorisés à rester en Europe et migrants voués à l’expulsion.

M. Avramopoulos a en outre souligné que l’Europe avait déclaré la guerre aux trafiquants d’êtres humains, et que les réseaux criminels seraient «écrasés partout où il possible». Plus de 230.000 migrants sont entrés illégalement en Grèce en traversant la Méditerranée depuis le début de l’année, dont 31.000 sont arrivés via Kos.

Pour soulager ce pays aux frontières extérieures de l’UE, ainsi que l’Italie et la Hongrie, la Commission européenne devrait présenter la semaine prochaine un nouveau mécanisme de répartition dans reste de l’UE pour 120.000 migrants, en plus des 32.000 réfugiés syriens et érythréens déjà acceptés à l’arrachée par les Etats membres (contre 40.000 initialement proposés par l’exécutif européen).

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   
Categories: International

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/0/d573822859/htdocs/clickandbuilds/LePointPlus/wp-content/themes/novomag-theme/includes/single/post-tags.php on line 4

About Author

Write a Comment


Warning: Illegal string offset 'rules' in /homepages/0/d573822859/htdocs/clickandbuilds/LePointPlus/wp-content/themes/novomag-theme/functions/filters.php on line 199

Warning: Illegal string offset 'rules' in /homepages/0/d573822859/htdocs/clickandbuilds/LePointPlus/wp-content/themes/novomag-theme/functions/filters.php on line 200
<