Accord politique, Moussa Dadis Camara et Ebola : les vérités d’Alpha Condé !

Accord politique, Moussa Dadis Camara et Ebola : les vérités d’Alpha Condé !

Le dirigeant guinéen était une nouvelle fois face à la presse. A l’occasion de cette rencontre avec les hommes des médias, toutes les questions du moment ont été abordées. Cependant, le locataire du Palais Sékhoutouréya a passé l’essentiel de sa communication à parler du processus électoral et à la mobilisation contre Ebola qui pourrait être vaincue d’ici la fin de l’année 2015.

Le président Condé a tout d’abord salué la signature le 20 août 2015, de l’accord politique inter guinéen qui apaise les tensions sur les élections à venir. L’issue de ces discussions devrait faciliter la tenue du scrutin présidentiel dans cadre libre et compétitif. Toutefois, avoue le candidat du RPG Arc en ciel, la mouvance au pouvoir n’est pas contente des termes mentionnés dans le document. ‘’J’ai accepté sans consulter la mouvance.’’

A l’en croire, les alliés du gouvernement sont en colère contre les multiples plaintes de l’opposition républicaine. ses adversaires politiques, estime t- il, avaient derrière leurs exigences un agenda caché.

Les autorités locales, l’avenir de la CENI et le fichier électoral étaient les trois points qui divisent pouvoir et opposition. Après d’intenses accusations contre ses adversaires, Alpha Condé a exprimé sa volonté de faire de la démocratie guinéenne ‘’ un modèle ‘’. Sur l’accord politique signé récemment, le président- candidat estime avoir fait d’énormes concessions. ‘’ C’est moins important d’avoir des maires qu’une élection présidentielle inclusive’’, a t- il insisté.

De façon brève, Alpha Condé s’est aussi amusé sur le cas de Moussa Dadis Camara, qui a opéré deux retours manqués ces dernières semaines. Sur les annonces de l’avocat de l’ex chef de la junte qui menace de traduire la Guinée et la Cote d’Ivoire en justice, le président guinéen a souligné que celui-ci  était libre d’exécuter sa menace contre les deux Etats. En fait, Me Jocamey Haba accusait mercredi, 26 aout, les autorités d’Abidjan et de Conakry de conspiration contre son  client dérouté à l’aéroport d’Abidjan. Des charges rejetées par Alpha Condé qui a finalement évoqué la question de la souveraineté pour recadrer les débats.

Le président Condé a également dit sa détermination de plaider en faveur  de l’homologation du vaccin VSV-ZEBOV, expérimenté fin juillet en Guinée sur un échantillon de quelques 4000 personnes.  Le résultat s’est révélé efficace dans sa totalité (à 100%).

Les prochains jours, à l’occasion d’un sommet prévu le mois prochain, il promet d’intensifier son appel pour que le produit soit accessible à plus de guinéens. Et pour réussir sa démarche le maître de Sékhoutouréya sur l’appui des partenaires engagés dans la mobilisation contre l’épidémie d’Ebola.

Aliou Baldé

contact@lepointplus.info

   Envoyer l'article en PDF   
Categories: Actualité, Politique

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/0/d573822859/htdocs/clickandbuilds/LePointPlus/wp-content/themes/novomag-theme/includes/single/post-tags.php on line 4

About Author

Write a Comment


Warning: Illegal string offset 'rules' in /homepages/0/d573822859/htdocs/clickandbuilds/LePointPlus/wp-content/themes/novomag-theme/functions/filters.php on line 199

Warning: Illegal string offset 'rules' in /homepages/0/d573822859/htdocs/clickandbuilds/LePointPlus/wp-content/themes/novomag-theme/functions/filters.php on line 200
<