Cellou- Sidya : à Dieu le politiquement correct !

Cellou- Sidya : à Dieu le politiquement correct !

Des bisbilles au sein de l’opposition, c’est un secret de polichinelle. Tout à commencer depuis que Cellou Dalein Diallo a été formellement désigné ‘’chef de file’’ de l’opposition. Un statut de leader, qui fait polémiques dans certains milieux politiques, notamment à l’Union des forces républicaines. En fait, le parti de Sidya Touré  juge  le RPG Arc- en ciel et le l’UFDG de formations politiques communautaires. Ce que refuse Cellou qui revendique d’ailleurs une transversalité ‘’incontestable’’.

Samedi, 25 juillet ; alors qu’il venait à peine d’être réélu et désigné candidat de son parti, le chef de l’opposition a affiché l’image d’un rassembleur pour construire une Guinée plus juste. Une déclaration qui n’est pas resté sans conséquence car, quelques heures plus tard son ancien allié, Sidya Touré qui s’est exprimé dans la presse étrangère, a confirmé leur divorce tout en renvoyant dos à dos le chef de l’Etat et le président de l’UFDG.

Jusque- là silencieux sur ce que des responsables de l’Union des forces démocratiques de Guinée qualifient de propos ‘’lâches’’, Cellou Dalein Diallo a estimé qu’en formulant de telles affirmations, le leader de l’UFR défends des positions qui sont contraires à la réalité du terrain.

L’UFDG assure son président, « est implanté dans l’ensemble des sous-préfectures du pays et les responsables du parti dans ces localités-là sont des gens issus de toutes les communautés nationales ». Et croyez-moi, poursuit- il au micro de Rfi : « si j’ai fait 44 % au premier tour de l’élection présidentielle ce n’était pas que des ressortissants de ma communauté ! », a tranché Cellou.

A l’origine de cette guéguerre, existe également le fait que le principal parti d’opposition n’ait pas soutenu  le débat sur une ‘’candidature unique’’ face à Alpha Condé. Une question d’honneur pour l’UFR et par ailleurs, le parti  ne parvient toujours pas à digéré. Car au-delà du symbole que ce projet pourrait présenter, plusieurs observateurs soupçonnent une manœuvre qui visait à imposer aux autres formations politiques le choit ‘’Sidya Touré’’, même si celui- ci est loin derrière Cellou en matière d’électorat.

De toute façon, les deux sont décidés à affronter le destin lors de la prochaine élection présidentielle au même titre que le président sortant. L’essentiel c’est de se battre pour un scrutin juste et le reste reviendra au peuple de choisir le plus valable. A suivre… !

Aliou Baldé

contact@lepointplus.info

   Envoyer l'article en PDF   
Categories: Actualité, Politique

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/0/d573822859/htdocs/clickandbuilds/LePointPlus/wp-content/themes/novomag-theme/includes/single/post-tags.php on line 4

About Author

Write a Comment

Laisser un commentaire