Abdoul Sakho sur le dossier du 28 septembre : ‘’la justice joue sa survie…’’

Abdoul Sakho sur le dossier du 28 septembre : ‘’la justice joue sa survie…’’

Les victimes du stade de Conakry peuvent-elles espérer ‘’justice ?‘’. Difficile d’être affirmatif, même si l’inculpation cette semaine de l’ancien premier responsable du CNDD, vient marquer un pas de plus vers le fonds du dossier. Un geste de la justice guinéenne qui suscite de vives réactions au sein de l’opinion publique, divisée sur l’essentiel.

Au-delà des commentaires politiques enregistrés depuis le mercredi, 08 juillet, date de la mise en examen de Moussa Dadis Camara, des voix  s’élèvent dans les rangs de la société civile pour appeler les différents acteurs à assumer leurs responsabilités. C’est le cas du président de la Convergence des Jeunes et Leaders pour la Paix et la Démocratie.

Face à la politisation de l’affaire, Abdoul Sakho, estime que le plus important c’est d’abord la manifestation de la vérité sur les bavures constatées le 28 septembre 2009 et les jours, qui ont suivi.

A l’époque,  se souviens t- il : ‘’ j’ai vu des femmes qui pleuraient, parce qu’elles ont perdu leur maris ; des mamans inquiètes pour  leurs enfants  et des innocents massacrés par ceux qui devaient les protéger‘’. L’idée de son rappel, consiste à encourager les actions en cours pour redonner ‘’le sens de la vie’’ aux victimes et à leurs proches.

‘’ Le statut d’ancien chef d’Etat, ne donne pas que des privilèges’’, dédramatise t- il. Selon lui, tous les mis en cause devront désormais affronter l’histoire et tracer le chemin de l’avenir. En ce qui concerne Moussa Dadis Camara, poursuit M. Sakho : ‘’ il aura la  chance de s’exprimer et démontrer devant l’opinion publique, l’innocence qu’il revendique.’’

Au centre de toutes les interrogations,  reconnait- il, se place l’institution judiciaire du pays qui a perdu la confiance du citoyen. Et c’est pourquoi enchaine ce leader de la Société civile : ‘’La justice doit traiter ce dossier dans le strict respect de l’Etat de droit.’’

A signaler que depuis 6 ans des centaines de victimes attendent toujours l’expression d’une justice, qui tarde à venir. Et c’est sans doute ce qui pourrait expliquer l’agitation qui entoure l’inculpation de l’ancien patron du CNDD. Mais, ceci est un défi majeur pour la justice guinéenne qui doit absolument réussir, si elle veut  ‘’regagner’’ la confiance du citoyen à la base.

Aliou Baldé

+224 628 006 243, contact@lepointplus.info

   Envoyer l'article en PDF   
Categories: Société

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/0/d573822859/htdocs/clickandbuilds/LePointPlus/wp-content/themes/novomag-theme/includes/single/post-tags.php on line 4

About Author

Write a Comment


Warning: Illegal string offset 'rules' in /homepages/0/d573822859/htdocs/clickandbuilds/LePointPlus/wp-content/themes/novomag-theme/functions/filters.php on line 199

Warning: Illegal string offset 'rules' in /homepages/0/d573822859/htdocs/clickandbuilds/LePointPlus/wp-content/themes/novomag-theme/functions/filters.php on line 200
<