Persistance d’Ebola : l’UFR soupçonne des manœuvres du président Condé

Persistance d’Ebola : l’UFR soupçonne des manœuvres du président Condé

Les foyers de résistance de l’épidémie Ebola sont toujours d’actualité en Guinée où, la maladie a été officiellement déclarée en mars 2014. Depuis, des initiatives sont en cours pour soigner les cas avérés afin de lutter contre sa propagation dans un pays qui a du mal à offrir le minimum d’assurance à sa population. Mais les efforts des partenaires de la Guinée peinent à vaincre le virus qui a fait plusieurs milliers de victimes. Cette situation provoque l’ire des observateurs qui s’interrogent sur les véritables raisons de l’échec du gouvernement et de la coordination Nationale de lutte contre Ebola. A la place des réponses qui tardent, des hommes politiques avancent des hypothèses pour dénoncer une gestion « malsaine » de l’épidémie. C’est le cas de l’Union des Forces Républicaines, parti politique présidé par Sidya Touré qui a largement commentée la crise sanitaire au cours de sa réunion hebdomadaire ténue ce Samedi, 16 mai 2015 à Conakry. Des gros moyens ont été déployés et plusieurs mesures annoncés mais la Guinée ne crie toujours pas victoire sur Ebola qui défi les acteurs de la riposte dans une zone (la basse cote) où l’essentiel de l’arsenal contre l’épidémie est déployé. Paradoxal, aux yeux du vice-président de l’UFR Ibrahima Bangoura, qui n’a qu’une seule piste pour expliquer cette réalité « si Ebola est encore en Guinée, c’est parce que Alpha Condé est à la tête du pays » dénoncent le parlementaire. Qui estime que le Chef de l’Etat et son gouvernement ont détourné le combat contre le virus « les gens du RPG, utilisent les moyens destinés à la lutte pour battre campagne » accuse le député. Dans la foulée, le chef de cabinet du parti a rappelé le cas du Sénégal qui n’a déclaré qu’un seul cas et de la Cote d’ivoire qui n’a connu aucun malade, parce que soutien-t-il là-bas les autorités ont été responsables. Alors qu’en Guinée, vous avez quelqu’un (Alpha condé) qui déclarait « je m’en fou Ebola n’existe» fustige Mohamed Tall. Et comme pour enfoncer le clou, le député Saikou Yaya Barry a pour sa part dénoncé une politisation de la gestion de l’épidémie. Mais poursuit-il « je ne suis pas surpris parce qu’il ne veut pas qu’Ebola quitte notre pays. Si on l’enlève pas c’est pas bon ». Au Liberia, ils ont géré Ebola avec un sens patriotique, a souligné le cadre de l’UFR qui a regretté l’inobservation de la résolution issue des deux journées parlementaires contre Ebola. A ce stade donc 27 cas dont 18 confirmés sont pris en suivis dans les différents centres de traitement et de pris en charge d’Ebola. Et l’inquiétude est au rendez-vous car selon les chiffres livrés jeudi, 14 mai 2015 par le directeur de Communication de la Coordination Nationale, parmi ces malades, au moins 20 cas confirmés ont été notifiés à Boffa, Forécariah, Dubréka et dans la Commune de Matam (Conakry)

Aliou Baldé

tel: +224 628 006 243

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/0/d573822859/htdocs/clickandbuilds/LePointPlus/wp-content/themes/novomag-theme/includes/single/post-tags.php on line 4

About Author

Write a Comment


Warning: Illegal string offset 'rules' in /homepages/0/d573822859/htdocs/clickandbuilds/LePointPlus/wp-content/themes/novomag-theme/functions/filters.php on line 199

Warning: Illegal string offset 'rules' in /homepages/0/d573822859/htdocs/clickandbuilds/LePointPlus/wp-content/themes/novomag-theme/functions/filters.php on line 200
<